Le permis de conduire

Avoir son permis de conduire, c'est magnifique pour un jeune (et un moins jeune, pourquoi pas oui). C'est un pas vers la liberté, c'est le symbole du début de l'indépendance. Plus besoin des parents… juste de leur voiture !

On n'est plus obligé de rester à glander sur le siège passager, à somnoler, à choisir, la musique, à regarder les filles. Maintenant on peut jouer avec les autres dans les bouchons. Y'a plein de jeux : celui du "bouge ton cul connard", celui du "mais t'as trouvé ton permis dans une pochette surprise", ou les mimes avec un petit levé de majeur tout en douceur ou un léger mouvement de l'avant bras qui part du bas vers le haut, point serré, stoppé net par l'autre main qui se pose au niveau de l'intérieur du coude… etc.

C'est le moment de s'épanouir et de parler entre adultes raisonnable : "va te faire foutre avec ta poubelle !".

Puis on économise en boissons, puisqu'on ne peut pas boire avant de conduire (ni pendant d'ailleurs, çà fait des tâches).

Et c'est le moment de dépenser ses p'tites économies dans les parkings, l'assurance, l'essence, les PV, le charlatan euh.. pardon le garagiste…

Quand le coeur vous en prend, que la générosité frappe à la porte, ou un gendarme à la fenêtre (oui bon, c'est sûr on les confond rarement), vous partagez charitablement une partie de vos économies restantes avec l'homme à képi ou la machine à photo (ces putains de radars !).

Tout çà grâce à ce petit papier rose (pas le PQ, le permis …)

Suivez-moi sur Facebookschliessen
Powered by LikeJS
oeffnen