L’inspiration …

Çà fait longtemps que je n’ai pas écrit de texte. Je cherche à m’y remettre. En fait je cherche surtout une idée. Pourquoi je n’ai pas d’idées. Je suis comme une buse devant ma page blanche (qui est un peu moins blanche puisque je suis en train d’écrire que je ne sais pas quoi écrire).

Comme je dis, ce n’est pas parce que je n’ai rien à dire que je ne vais pas le dire quand même. Les politiques le font bien, pourquoi pas moi.
Bref, de quoi vais-je parler ? (En plus j’ai faim, bon je verrais après manger).

J’ai fini de manger (en fait çà fait un moment, mais j’ai fait autre chose entre temps). Çà passe vite vous me direz. Mais je ne vous ai pas demandé d’intervenir dans mon histoire (que je n’arrive pas à écrire).
Vous me faites perdre le fil avec vos réflexions que j’imagine. Bon qu’est ce que je disais ? Ah oui, rien du tout ! Il était là le problème. Que font les gens en manque d’inspiration pour en trouver ? Ils se droguent ? J’ai pas les moyens. Ils copient sur quelqu’un d’autre ? Çà veut dire que je dois trouver quelque chose à copier, non j’ai la flemme.
Tiens, j’ai de nouveaux faim (je sais, vous vous dites, « quoi ? déjà ?! ». Ben d’abord, non mais de quoi vous vous mêlez, puis en plus, je vous ai dit que j’avais mangé y’a longtemps.)

Me revoilà, vous avez vu, j’ai été moins long que tout à l’heure. Vous ne m’avez même pas vu partir ? C’est normal je suis super discret. On me surnomme « l’ombre de la discrétion ». Non j’déconne c’est pas vrai. Vous êtes naïf, je veux pas d’un surnom aussi con.

Bon revenons-en à nos moutons. Je vais écrire sur un gars qui est devant son ordi et qui cherche à écrire quelque chose mais qui n’y arrive pas. Attention, toute ressemblance avec des faits réels et des personnages existants ne serait que pure coïncidence…

On va appeler le personnage Tim. Tim est beau, grand, intelligeant, drôle, musclé, sympathique, charmant (comme quoi vous voyez bien que je ne parle pas de moi du coup). Il cherche une idée de ce qu’il pourrait écrire pour amuser les lecteurs. C’est que Tim est à l’écoute de son public. Enfin, faut dire que du coup il est assez tranquille parce qu’il n’a pas grand monde à écouter. Mais ce n’est pas une raison, comme il dit toujours, « ce n’est pas parce que j’ai rien à dire que je ne vais pas le dire quand même » (non mais c’est ma phrase çà ! Il m’a piqué ma phrase cet enfoiré.) Il regarde par la fenêtre et son regard se perd dans les rayons lumineux du soleil. Il se retourne vers son écran, et du coup ne voit plus rien parce que ce con vient de regarder les rayons lumineux du soleil (non mais il est pas malin)! Après avoir cligné des yeux pendant 10 minutes, pour faire disparaitre les taches noires, il s’y remit, à la tâche (et quelle tache !)…

Ce naze de type n’a aucune inspiration, du coup je ne peux pas vous raconter ce qu’il écrit. C’est bien dommage, c’est de sa faute à lui, moi je n’y suis pour rien, je ne suis que le narrateur… Moi ? me foutre du monde ? C’est pas mon genre, mais c’est bien celui de Tim … 😉

Laisser un commentaire